Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 10:27

 

 

Par une journée d'Octobre 2012, nous voilà en direction de la Picardie...

 

IMGP6511.JPG

 

Cette abbaye bénédictine fondée au début du 12ème siècle, elle est choisie en 1136 par Louis VI le Gros pour devenir une abbaye royale dédiée à la mémoire de son cousin Charles le Bon. Puis au 13ème siècle, l’abbatiale et la chapelle sont édifiées, pour connaitre leur apogée au 14ème siècle. Les bâtiments périclitent au 18ème siècle, malgré la tentative de restauration du nouvel abbé, le Comte de Clermont, les moines furent dispersés suite à une faillite, et les bâtiments vendus comme biens nationaux.

 

IMGP6521.JPG

 

IMGP6523.JPG IMGP6528.JPG

 

IMGP6525.JPG IMGP6530

 

IMGP6531.JPG IMGP6534.JPG

 

IMGP6539.JPG

 

IMGP6540.JPG IMGP6542.JPG

 

IMGP6543.JPG

 

IMGP6544.JPG IMGP6550.JPG

 

IMGP6551.JPG IMGP6552.JPG

 

IMGP6563 IMGP6565.JPG

 

 

Nous avons également visiter le musée Jacquemart-André (les photos étaient interdites).

Nélie Jacquemart-André, à la fois peintre, voyageuse et collectionneuse, acheta en 1902 le domaine de Chaalis. Elle rassembla dans l’étonnante aile du cloitre, les objets collectés au fil de ses voyages dans le monde.

 

IMGP6568.JPG

 

IMGP6573.JPG

 

IMGP6574.JPG

 

Les platanes d’orient plantés au 18ème siècle, de vastes vases de pierres et de nombreuses statues sont installés au 19ème siècle et sont à découvrir lors d’une balade dans le parc. La roseraie possède une surprenante variété de roses anciennes dont vous n’oublierez pas les fragrances. Au mois de juin, l'abbaye de Chaalis célèbre la rose : horticulture, jardinage, décoration, mode, art culinaire et art de vivre, animations, visites, conférences...

 

IMGP6571.JPG


IMGP6575.JPG

 

IMGP6585.JPG IMGP6586.JPG

 

IMGP6590.JPG

 

IMGP6592.JPG IMGP6601.JPG

 

IMGP6602.JPG

 

IMGP6604.JPG IMGP6605.JPG

 

IMGP6610.JPG

 

IMGP6615.JPG

 

Une très belle ballade ensoleillée, naturelle, historique & culturelle !

 


Parc, abbaye et chapelle abbatiale, roseraie et musée : adulte : 7€, étudiant : 5€

Repost 0
Published by 1001-decouvertes-d-une-chti - dans Nord - Pas de Calais - Picardie
commenter cet article
25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 08:00

.

 

A l'occasion des portes ouvertes, le Vendredi 19 Avril, nous allons découvrir le campement insolite "Deûle insolite".

 

 37624_102499443136519_6140646_n.jpg

 

 

 

Le campement comprend :

- 4 roulottes gitanes fixes : Ma Vallée, Place Rouge, La Hollandaise & Danube

- une caravane Airstream texane: icône de l'American Way of Life

- une yourte mongole

 

et dernièrement en cours d'aménagement :

- Lulubuzz : un bus so british

- Lembox : le 1er conteneur maritime en France revisité en chambre d'hôtes design

 


 

IMGP8749.JPG IMGP8750.JPG

 

 

 

« Vous serez bercé par le doux ronronnement des péniches, relié au village de Wambrechies par le tramway touristique de l'AMITRAM (vous êtes au terminus...) pendant la belle saison, sur le site de départ des montgolfières Les Ballons Migrateurs, et tout près du ponton où fait escale la Baladeûle, la navette qui parcourt la Deûle. En bref, tout un campement sinon en mouvement, du moins prêt au départ vers le rêve et la méditation, où vous vous laisserez envoûter par le bouddhisme zen, peut-être bluffer par les prédictions des cartomanciennes ou encore bercer par la Country Music made in Memphis de Dolly Parton ! Un rêve éveillé, à l'écart et pourtant si proche (7 km !) des lumières de Lille et de son foisonnement culturel : ressourcez vous à Wambrechies-les-Bains ! »

 

 

 

Je vous présente l'accueil du campement où on trouve de la documentation sur les environs :

 

IMGP8751.JPG


 

Nous partons ensuite visiter les hebergements insolites de ce campement, en commencant par la yourte mongole :

IMGP8757.JPG

 

IMGP8758.JPG IMGP8759.JPG

 

 

Découvrons maintenant les 4 roulottes gitanes :

 

IMGP8760.JPG IMGP8762.JPG

 

IMGP8763.JPG

 

IMGP8765.JPG

 

IMGP8768.JPG IMGP8770.JPG

 

IMGP8771.JPG IMGP8775.JPG

 

IMGP8817.JPG

 

 

Montons maintenant dans le conteneur avec une magnifique vue sur la Deûle :

 

IMGP8767.JPG

 

IMGP8782.JPG IMGP8783.JPG

 

IMGP8784.JPG IMGP8785.JPG

 

 

La caravane :

 

IMGP8791.JPG

 

IMGP8793.JPG IMGP8795.JPG

 

 

Et pour finir le bus anglais :

 

IMGP8800.JPG

 

IMGP8802.JPG

 

IMGP8804.JPG

 

IMGP8808.JPG IMGP8809.JPG

 

IMGP8816.JPG

 

 

Nous avons adoré visiter ces hebergements & on a vraiment envie d'en tester certains, même si on habite à 30min de là, on a trouvé ce lieu au bord de la Deûle vraiment dépaysant.


 

 

Leur site : http://www.deuleinsolite.fr/


Repost 0
Published by 1001-decouvertes-d-une-chti - dans Nord - Pas de Calais - Picardie
commenter cet article
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 09:00

 

330_232_0_P_jep_2012_recto_verso_web.jpg

 

Charles de Gaulle est né le 22 novembre 1890 à Lille, 9 rue Princesse, dans la maison de ses grands-parents maternels, demeure bourgeoise typique du Nord. L’ensemble muséal de la Maison natale est aujourd’hui un lieu composite, à la fois musée et centre culturel multimédia offrant de multiples activités destinées aux scolaires comme au grand public, un programme de conférences et d’expositions temporaires en lien avec des institutions culturelles régionales, nationales et européennes.

 

IMGP4730.JPG

 


La maison natale de Charles de Gaulle est une maison en forme de U, dont la base se trouve sur la rue. Elle se divise en deux parties distinctes : le côté droit, nommé « petite partie », et le côté gauche, nommé « grande partie », reliés par une pièce située au-dessus de la porte cochère permettant la circulation directe entre les deux maisons. La demeure acquise en 1872 par Jules Maillot, le grand-père maternel du général de Gaulle possède les caractéristiques d’une maison bourgeoise de l’époque mais sans luxe. C’est pourquoi la maison est confortable, mais meublée et décorée de façon simple.


 

plan-de-masse.jpg

 

[Source : http://www.charles-de-gaulle.org]

 

 

L'aile droite est aujourd'hui réservée à la billetterie, la boutique et un espace d’exposition d’environ 50 m². La visite de la maison se fait donc dans l'aile gauche. Mais commencons par le jardin.

 


Le jardin de la maison natale de Charles de Gaulle a aujourd’hui partiellement disparu. Espace de jeux pour Charles de Gaulle on peut y voir aujourd’hui le buste du Général par André Journet posé sur un socle de granit de l’île de Sein.

 

IMGP4731.JPG

 

IMGP4733.JPG

 

IMGP4736.JPG

 

IMGP4739.JPG

 

 

Allons maintenant découvrir l'intérieur de la maison natale de Charles de Gaulle, l'aile gauche avec une guide très sympatique & agréable.

 

C’est dans cette partie de la demeure que Charles de Gaulle est né. Aujourd’hui, en prenant en considération l’escalier, le grenier et la véranda, qui traditionnellement dans la région du Nord est une pièce à part entière de la maison, on peut dénombrer quinze pièces dans cette partie de la demeure : six au rez-de-chaussée, sept au premier étage et deux dans le grenier.

 

Commencons par le rez-de-chaussée. À ce niveau, se trouvent les pièces dans lesquelles les habitants de la maison avaient coutume de se tenir le plus souvent. Ce sont le petit et le grand salon, la salle à manger et la véranda. On y trouvait également la cuisine et sa dépendance, la souillarde, située sous l’escalier principal près du vestibule. L’accès se faisait par le vestibule, mais les visiteurs attendus pénétraient également dans la demeure par la porte du petit salon, qui donnait directement sur la cour. Ce petit salon, intime et confortable, était une pièce de réception mais aussi un espace de lecture à l’époque de la naissance de Charles de Gaulle. Il commande l’accès au grand salon, beaucoup moins sombre puisqu’il bénéficie de la lumière apportée par les deux grandes fenêtres donnant sur la rue.

 

 

IMGP4740.JPG

 

IMGP4745.JPG

 

IMGP4746.JPG

 

IMGP4748.JPG IMGP4749.JPG

 

IMGP4750.JPG

 

IMGP4751.JPG

 

IMGP4752.JPG

 

IMGP4753.JPG

 

 

Passons maintenant au premier étage. Une première pièce commande l’accès de tout le premier étage. Elle a souvent changé d’affectation. Si elle fut dans les années 1920 une simple pièce de passage avec un point d’eau, elle fut aménagée en bureau avec un secrétaire dans les années 1930. Elle donne accès à droite à une grande chambre dont les fenêtres donnent sur le jardin ainsi qu’à la chambre de la grand-mère, la chambre natale et la chambre d’amis.

 

 

IMGP4754.JPG IMGP4757.JPG

 

La chambre de la grand-mère de Charles de Gaulle

Cette chambre dont les fenêtres donnent sur le jardin fut toujours réservée aux habitants principaux et permanents de la demeure. Elle communiquait avec un cabinet de toilette. Cette vaste chambre était meublée d’un lit bateau double en acajou, d’une petite travailleuse, d’une commode en acajou, avec un dessus de marbre et une double porte, et d’un secrétaire en acajou de style Louis-Philippe. A la place de l’ancien cabinet de toilette est installé le deuxième sas d’interprétation consacré aux ancêtres du général de Gaulle et à ses héritages familiaux.

 


 

 IMGP4760.JPG IMGP4761.JPG

 

La chambre d'ami

 

Meublée avec soin cette pièce, dont la décoration était semblable à celle des autres chambres, avait la particularité de permettre le passage entre les deux côtés de la maison grâce à une porte ouvrant sur le premier étage de la partie droite du logis. Cette chambre servait à héberger les enfants et petits-enfants de Madame Maillot. Au fond de la chambre, à droite, une porte donne sur la lingerie, à laquelle on avait également accès par l’escalier de service. Dans cette pièce réservée à la couture et au repassage puis transformée en cabinet de toilette est aménagé un troisième sas d’interprétation consacré à la jeunesse, à la formation et à la vocation militaire de Charles de Gaulle. Une maquette au sol reconstitue la bataille d’Austerlitz avec des soldats de plomb.

 

 

IMGP4767.JPG IMGP4768.JPG


IMGP4772.JPG


IMGP4773.JPG IMGP4774.JPG

 

La chambre natale

 

Cette chambre, qui n’était pas différente des autres, est celle ou est né Charles de Gaulle le 22 novembre 1890. On peut y voir la robe de baptême et la croix en ivoire de Charles de Gaulle.

 

 

 

 

 

 

Maison natale de Charles de Gaulle
9, rue Princesse - 59000 LILLE

Tél : 03 28 38 12 05

Fax : 03 28 38 12 09

reservation@charles-de-gaulle.org

Site : www.maison-natale-de-gaulle.org

 

Plein Tarif : 6 euros
Tarif réduit : 4 euros

Repost 0
Published by 1001-decouvertes-d-une-chti - dans Nord - Pas de Calais - Picardie
commenter cet article
31 mars 2013 7 31 /03 /mars /2013 10:00

 

330_232_0_P_jep_2012_recto_verso_web.jpg

 

Allons maintenant découvrir l'hospice comtesse.
Il n'était pas necessaire de réserver, on y avait libre accès pour les journées du patrimoine.

 

IMGP4677.JPG

 

IMGP4679.JPG

 

IMGP4686.JPG

 

IMGP4697.JPG

 

 

Au cœur du Vieux Lille, le musée prend place dans l’hôpital fondé en 1237 par la comtesse Jeanne de Flandre, et dont l’activité ne cessa qu’en 1939. Les bâtiments actuels datent des XVème, XVIIème et XVIIIème siècles. Ils se composent d’une Salle des Malades voûtée d’un berceau lambrissé, d’une chapelle décorée des armoiries des principaux bienfaiteurs de l’hôpital, et des bâtiments de la communauté des sœurs augustines organisés autour de deux cours et d’un jardin médicinal. Depuis 1962, ils servent d’écrin à la présentation de tableaux, tapisseries, bois sculptés, meubles et faïences de la région, pour évoquer l’intérieur d’une maison religieuse flamande du XVIIème siècle.

 

 

Entrons dans la salle des Malades...

 

IMGP4685.JPG

 

... sont exposées des installations emblématiques réalisées par Huang Yong Ping, artiste d'origine chinoise.

 

Arche, représente le mythe de l’Arche de Noé. Point d’êtres humains sur ce navire gigantesque, mais des animaux dont certains sont morts ou bien mal en point : l’artiste met ainsi en scène le paradoxe d’une arche qui transporte la vie, mais aussi la violence inhérente à toute société. Non loin, Wu Zei, complète ce bestiaire : une pieuvre immense, de 25 mètres de large et de 8 mètres de haut, recouvrira le plafond de ses tentacules.

 

IMGP4683.JPG

 

IMGP4684.JPG

 

IMGP4681.JPG


 

Entrons ensuite dans la chapelle...

 

IMGP4689.JPG

 

IMGP4690.JPG

 


Dans la chapelle, l’œuvre Pharmacy évoque la nature qui,

à l’image de la médecine, peut être tantôt remède, tantôt poison.

 

IMGP4688.JPG

 

 

Un petit détour au jardin médicinal...

 

IMGP4692.JPG

 

IMGP4694.JPG

 

 

Pour finir, découvrons les bâtiments de la communauté des sœurs augustines  

qui évoquent l’intérieur d’une maison religieuse flamande du XVIIème siècle...

 

IMGP4700.JPG IMGP4704.JPG

 

IMGP4705.JPG

 

IMGP4707.JPG

 

IMGP4708.JPG IMGP4710.JPG

 

IMGP4715.JPG

 

IMGP4716.JPG

 

IMGP4717.JPG IMGP4719.JPG

 

IMGP4720.JPG

 

IMGP4723.JPG IMGP4724.JPG

 

IMGP4725.JPG


 

J'étais contente de pouvoir ENFIN découvrir l'intérieur de ce magnifique batiment rouge orangé que j'admirais à chaque passage ! La visite m'a beaucoup plu.

 


 

 

 

32 rue de la Monnaie
Lille

Tel : 03 28 36 84 00
 

 

Tarifs :
3,50 € / 2,50 € (étudiants, 12-25 ans)
Audio-guide : entrée + 2 €

Repost 0
Published by 1001-decouvertes-d-une-chti - dans Nord - Pas de Calais - Picardie
commenter cet article
29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 09:03

 

330_232_0_P_jep_2012_recto_verso_web.jpg

 

Allons maintenant visiter l'Opéra de Lille ...

 

IMGP4582.JPG

 

En 1903, suite à l'incendie du théâtre, l'architecte lillois Louis-Marie Cordonnier est chargé de construire un Opéra, dans l'esprit des réalisations de Charles Garnier.
Sur le fronton surmontant la façade, Apollon entouré de ses muses est l'oeuvre du sculpteur Hippolyte Lefebvre. A gauche, l'allégorie de la Musique est d'Amédée Cordonnier, à droite, celle de la Tragédie d'Hector Lemaire.L'intérieur présente un escalier monumental et un riche décor de style Louis XVI fait de marbre, de stuc, de bronze, d'or et de cristaux scintillants. La salle à l'italienne est l'une des derniers exemples construits en France, et peut accueillir 1 136 spectateurs.

 

IMGP4584.JPG IMGP4585.JPG

 

IMGP4590.JPG IMGP4592.JPG

 

IMGP4595.JPG IMGP4597.JPG

 

IMGP4598.JPG

 

IMGP4599.JPG

 

IMGP4600.JPG IMGP4601.JPG

 

IMGP4603.JPG

 

IMGP4605.JPG

 

IMGP4608.JPG

 

IMGP4616.JPG

 

IMGP4620.JPG

 

IMGP4621.JPG

 

IMGP4623.JPG

 

IMGP4629.JPG

 

IMGP4634.JPG

 


... & montons sur ses toits !

 

IMGP4660.JPG

 

IMGP4661.JPG

 

IMGP4662.JPG IMGP4670.JPG

 

IMGP4671.JPG

 

IMGP4672.JPG

 

IMGP4673.JPG

 

 

Cette visite m'a vraiment plu car l'intérieur de l'opéra est grandiose & puis avoir la possibilité de monter sur les toits & voir Lille, c'était magnifique ! Je le recommande à tout le monde !!

 


Repost 0
Published by 1001-decouvertes-d-une-chti - dans Nord - Pas de Calais - Picardie
commenter cet article
27 mars 2013 3 27 /03 /mars /2013 09:01

 

330_232_0_P_jep_2012_recto_verso_web.jpg

 

Pour ces journées du patrimoine, j'ai pu reserver 2 visites à Lille :

le théatre Sébastopol & la maison natale de Charles de Gaulle.

 

Commencons la visite du théatre Sébastopol.

 

IMGP4510.JPG

 

IMGP4513.JPG

 

Découvrons la salle de spéctacle...

 

IMGP4526.JPG

 

... que j'ai trouvé moins grandiose que celle de Douai...

 

IMGP4528.JPG

 

... mais j'ai trouvé le lustre magnifique !

 

IMGP4534.JPG

 

IMGP4538.JPG

 

Je vous présente maintenant la salle de pause lors des entractes....

 

IMGP4543.JPG

 

IMGP4545.JPG

 

IMGP4546.JPG

 

IMGP4551.JPG

 

IMGP4552.JPG

 

Allons découvrir les coulisses...

 

IMGP4554.JPG

 

... avec l'entrée des stars qui n'est pas très belle...

 

IMGP4555.JPG

 

... avec le dessous de la scène ...

 

IMGP4556.JPG

 

... les loges qui sont moches ...

 

IMGP4557.JPG IMGP4558.JPG

 

... l'arrière de la scène ...

 

IMGP4560.JPG

 

Et un dernier coup d'oeil à la salle...

 

IMGP4565.JPG IMGP4566.JPG

 

 

Une visite agréable avec une guide bénévole très sympa

mais j'ai trouvé la salle moins belle que celle du théatre de Douai.

 


Repost 0
Published by 1001-decouvertes-d-une-chti - dans Nord - Pas de Calais - Picardie
commenter cet article
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 09:02

Depuis son inauguration en 1785, le théâtre de Douai a connu une intense activité artistique, avec, pour toile de fond, les grands événements de l’histoire de France.

 

IMGP4429.JPG

 

Avant la création du théâtre en 1783, les comédiens de passage à Douai jouaient dans un jeu de paume. Mais, quand les anciens remparts ont peu à peu été démantelés et revendus du fait de l’agrandissement de la ville, un entrepreneur privé, Maurice Denis, a racheté deux bâtiments (anciennement une abbaye et un séminaire), pour en faire une « salle de spectacles », selon la terminologie de l’époque. Les échevins de la ville donnèrent leur accord pour la construction du théâtre le 14 juillet 1783 et le premier spectacle eut lieu dix-huit mois plus tard, le 4 décembre 1785. Mais ensuite le destin du théâtre épousa les grands événements de l’histoire. En 1805, Napoléon, qui avait séjourné à Douai, en fit un théâtre impérial, qui est devenu, depuis la chute de l’Empire, en 1815, municipal.

 

IMGP4431.JPG

 

IMGP4433.JPG

 

IMGP4435.JPG

 


Il est classé monument historique depuis mai 2003.

 

 

Montons au dernier étage du public...

 

 

IMGP4437.JPG

 

IMGP4442.JPG

 

IMGP4444.JPG

 

Allons en salle de pause pendant l'entracte...

 

IMGP4447.JPG IMGP4448.JPG

 

IMGP4449.JPG

 

IMGP4454.JPG

 

IMGP4456.JPG

 

Allons maintenant découvrir le parterre...

 

IMGP4462.JPG

 

IMGP4464.JPG

 

Où notre guide nous a fait découvrir les différents jeux de lumière ainsi que les décors...

 

IMGP4467.JPG

 

IMGP4470.JPG

 

Admirons le plafond d'en bas...

 

IMGP4476.JPG

 

IMGP4477

 

IMGP4489.JPG

 

IMGP4496.JPG

 

Nous découvrons pour finir l'entrée des artistes ainsi que des anciens outils du théâtre...

 

IMGP4498.JPG IMGP4499.JPG

 

 

J'ai aimé découvrir ce théatre devant lequel j'étais dejà passé assez souvent mais sans jamais y etre entrée. C'est un théatre rempli de charme.

 


Repost 0
Published by 1001-decouvertes-d-une-chti - dans Nord - Pas de Calais - Picardie
commenter cet article
23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 09:11

 

Symbole des libertés communales, le beffroi se dresse fièrement au cœur de la ville depuis 600 ans tel que l'a décrit Victor Hugo en 1837 :

"Figure-toi une tour gothique, coiffée d'un toit d'ardoises, qui se compose d'une multitude de petites fenêtres coniques superposées sur chaque fenêtre une girouette aux quatre coins, une tourelle sur la pointe du beffroi, un lion qui tourne avec un drapeau dans les pattes et de tout cet ensemble si amusant, si fou, si vivant, il sort un carillon. Dans chaque petite lucarne, on voit se démener une petite cloche qui fait rage comme une langue dans une gueule".

 

Au fil de l' ascension, on découvre la salle des gardes, celle des sonneurs et les salles de l'Hôtel de ville comme le salon Blanc, la salle Gothique, le cellier de l'Hôtel de ville (appelé "halle aux Draps") et la Chapelle Echevinale.

Les 62 cloches du carillon vous salueront de leurs joyeuses ritournelles.

 

IMGP4421.JPG IMGP4424.JPG

IMGP4425.JPG

 

 


Construit après 1840, le Salon Blanc sert aujourd'hui de salle des mariages. Il est orné de boiseries du XVIIIe siècle, et de glaces posées en 1888. Trois lustres de style Louis XV l'éclairent.

 

IMGP4369.JPG

 

IMGP4370.JPG

 

IMGP4372.JPG

 

IMGP4374.JPG IMGP4375.JPG

 

 


Située dans l'aile ouest, la salle gothique accueille les séances du Conseil Municipal. Face aux fenêtres de la façade ancienne (1463), une vaste peinture murale de Gorguet (1900) représente l'entrée du roi de France Jean II le Bon à Douai en 1355. Au fond de la pièce, une splendide cheminée gothique, surmontée d'une hotte renaissance (1545), porte les armoiries de Charles Quint.

 

IMGP4378.JPG

 

IMGP4379.JPG

 

IMGP4388.JPG

 

IMGP4389.JPG

 

IMGP4394.JPG

 

 


Située dans l'aile est, la Salle des Fêtes date de 1860. On y remarque des colonnes de fonte et un grand tableau allégorique "la Paix" d'Omer Charlet.

 

IMGP4402.JPG

 

IMGP4403.JPG IMGP4405.JPG

 

 


Adossée au beffroi, la Chapelle Saint-Michel est aujourd'hui le vestibule d'honneur de l'Hôtel de Ville. Une colonne de grès taillée en spirale, haute de 6,35 m, reçoit les retombées des nervures d'ogives. Sur les lambris de bois sont gravés les noms des soldats douaisiens et des victimes civiles tués au cours des guerres depuis 1870.

 

IMGP4413.JPG

 

IMGP4414.JPG IMGP4416.JPG

 

IMGP4417.JPG

 

 

Gros coup de coeur pour la salle de mariage & la salle gothique !!

Repost 0
Published by 1001-decouvertes-d-une-chti - dans Nord - Pas de Calais - Picardie
commenter cet article
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 08:40

 

 

Après notre matinée & début d'après-midi à Saint Omer, nous décidons de partir sur la cote, au Cap Blanc Nez !

 

Haute de 134 m, la masse verticale de cette falaise surplombe le « pas » et son trafic incessant de navires. Vous aurez une vue étendue sur les falaises anglaises et la côte, de Calais au cap Gris-Nez. Le littoral offre de nombreuses promenades pédestres balisées, souvent bien ventées.

 

IMGP4230.JPG

 

IMGP4231.JPG

 

IMGP4232.JPG

 

IMGP4234.JPG

 

IMGP4237.JPG IMGP4241.JPG

 

IMGP4245.JPG

 

IMGP4246.JPG

 

IMGP4250.JPG

 

IMGP4252.JPG

 

IMGP4253.JPG

 

IMGP4255.JPG

 

IMGP4256.JPG

 

IMGP4262.JPG

 

IMGP4264.JPG

 

IMGP4267.JPG IMGP4268.JPG

 

IMGP4271.JPG

 

IMGP4272.JPG

 

IMGP4282.JPG

 

 

Ce n'est pas la première fois que nous allons nous ballader en haut de ces falaises & pourtant je ne m'en lasse jamais, le panorama est grandiose !

Repost 0
Published by 1001-decouvertes-d-une-chti - dans Nord - Pas de Calais - Picardie
commenter cet article
19 mars 2013 2 19 /03 /mars /2013 09:14

Après notre visite de Saint Omer, nous décidons de faire un peu de sport & de découvrir la rando-rail que nous avions découvert sur le salon du tourisme à Lille.


 

Un train de p’tits vélos qui roule dans la campagne sur une portion de 10 km de l’ancienne voie ferrée St-Omer Boulogne sur Mer…


 

Sans-titre-2.jpg Sans-titre-1.jpg

[Source: http://www.rando-rail.com/index.php/accueil]


 

Le Rando-rail du Pays de Lumbres, souvent comparé à un pédalo, peut transporter jusqu'à 4 adultes, deux sont actifs et pédalent assis sur une selle, les deux autres se laissent promener confortablement installés dans le fauteuil central.


Avec un point de départ central, c'est presque sans effort physique que vous pourrez découvrir l'un des deux parcours proposés en utilisant un Rando-Rail.

 

Contraste de paysages et de couleurs, les 10kms de voie ferrée qui vous sont proposés ne manquent pas d'atouts pout vous séduire.


 

Il y a 2 parcours que vous pouvez découvrir sur le site, nous avons choisi le  Parcours d'Adelthur : Beaucoup plus ouvert sur le paysage et les vallons des collines d'Artois, ce parcours vous fera découvrir la Vallée du Bléquin et ses cultures ainsi que la commune d'Affringues. L'aller est en descente & le retour en montée.

 

 

 

Je vous laisse donc découvrir les photos que j'ai fait durant le parcours :

 

IMGP4208.JPG

 

IMGP4209.JPG

 

IMGP4210.JPG

 

IMGP4216.JPG

 

IMGP4217.JPG

 

IMGP4218.JPG

 

IMGP4219.JPG

 

IMGP4220.JPG

 

IMGP4222.JPG

 

IMGP4223.JPG

 

IMGP4224.JPG IMGP4225.JPG

 

Une activité que nous avons adoré !!!!!!!

 

 

 

 

24€ par Rando-Rail

Ouvert d'Avril à Septembre

Repost 0
Published by 1001-decouvertes-d-une-chti - dans Nord - Pas de Calais - Picardie
commenter cet article