Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 10:09

En Septembre 2012, nous sommes allés passer la journée à Saint Omer & ses alentours.

 

Nous avons commencé par une ballade dans la ville.

 

Avec ses rues paisibles bordées d’hôtels particuliers à pilastres, sa cathédrale qui conserve l’un des plus riches mobiliers de France, Saint-Omer a gardé son allure aristocratique. Un petit air populaire lui vient tout de même de son faubourg nord aux maisons basses à la flamande, mais à briques jaunes. Aux alentours, le marais audomarois est toujours sillonné par les barques à fond plat.


 

IMGP4071.JPG

 

L'hôtel de ville

 

IMGP4072.JPG

 

IMGP4077.JPG

 

IMGP4081.JPG IMGP4083.JPG

 

IMGP4087.JPG

 


La cathédrale Notre-Dame se hisse au rang des monuments phares de la France du nord. Considérée comme la plus belle église médiévale de la région, l’édifice porte en lui les caractéristiques d’un gothique fortement marqué par la tradition régionale. L’église doit son origine à une modeste chapelle fondée au VIIè siècle par Omer à l’emplacement du cimetière des moines de l’abbaye Saint-Bertin. Bientôt érigée en collégiale, elle fut agrandie à deux reprises avant de trouver, à partir du XIIIè siècle et jusqu’au XVIè siècle, ses dispositions définitives.  

 

IMGP4091.JPG

 

IMGP4093.JPG IMGP4094.JPG

 

IMGP4099.JPG IMGP4112.JPG

 

IMGP4117.JPG

 

IMGP4121.JPG IMGP4122.JPG

 

IMGP4139.JPG

 

IMGP4141.JPG

 


Entre la cathédrale et les ruines de l’abbaye se dresse la gigantesque façade de l’ancienne chapelle du collège des Jésuites wallons. Aussi vaste qu’une église, cet édifice porte l’empreinte décorative d’un style italianisant associé à des modes de construction de tradition médiévale. Désaffectée et débarrassée de tout objet mobilier, la chapelle s’offre aujourd’hui comme une sculpture monumentale où le véritable objet du spectacle réside dans la découverte d’un espace architectural.


 

IMGP4146.JPG

 

IMGP4147.JPG

 

IMGP4148.JPG

 

IMGP4152.JPG

 

IMGP4150.JPG

 


Entre les riches demeures de la rue Saint-Bertin, l'église Saint-Denis se signale par sa tour, la plus ancienne conservée à Saint-Omer. Mise en valeur par l'enclos qui la ceint encore de nos jours, l'église Saint-Denis est l'une des plus anciennes paroisses de la ville (XIè s).

 

 

IMGP4153.JPG

 


Aux portes du marais et bordées par l’Aa, les ruines romantiques de l’abbaye Saint-Bertin évoquent avec nostalgie l’ancienne splendeur de cet ensemble qui fut à l’origine de la naissance de la cité. Fondé par Bertin, Momelin et Ebertram, moines missionnés par Omer afin d’évangéliser cette contrée, le monastère fut le centre d’une vaste propriété foncière et constitua avec Saint-Amand et Saint-Vaast d’Arras l’une des abbayes les plus puissantes du nord du royaume.
La richesse et la beauté de ses bâtiments en faisaient l’un des monuments les plus prestigieux de la région. Des fouilles archéologiques et quelques dessins exécutés au XIXè siècle permettent de retracer les dispositions architecturales des églises qui s’y sont succédées. De l’église romane édifiée à partir du milieu du XIè siècle subsistent de beaux chapiteaux et les fragments d’une mosaïque conservés au musée de l’hôtel Sandelin.

 

IMGP4156.JPG

 

IMGP4157.JPG

 

IMGP4160.JPG IMGP4161.JPG

 

IMGP4164.JPG IMGP4166.JPG

 

IMGP4171.JPG IMGP4172.JPG

 

IMGP4173.JPG

 

IMGP4178.JPG

 


Depuis toujours la ville entretient un rapport intime avec l'eau. La cité s'est développée au pied d'un marais, façonné et mis en valeur par ses habitants. A partir du XIIème siècle, ils percent un canal qui le traverse pour rejoindre la mer. Saint-Omer devient alors un port dont témoignent encore les nombreux quais comme ceux du Haut-Pont ou du Commerce.

 

IMGP4180.JPG

 

IMGP4182.JPG

 

IMGP4184.JPG

 

IMGP4187.JPG IMGP4189.JPG

 

IMGP4192.JPG

 

IMGP4194.JPG

 


Face à l'ancien hôpital général se dresse l'église Saint-Sépulcre qui doit son nom à la participation de trois seigneurs audomarois aux croisades. Avec ses trois vaisseaux d'égale hauteur, l'église Saint-Sépulcre peut être qualifiée d'église-halle comme le sont les églises de la Flandre voisine.

 

IMGP4195.JPG IMGP4196.JPG

 

IMGP4197.JPG

 

Nous avons fini cette ballade en mangeant sur la grand place des américains. Pour ma part américain poulet & mon homme américain fricadelle.

 

IMGP4200.JPG IMGP4201.JPG

 

Saint Omer m'aura vraiment surpris par son charme & par les ruines de son abbaye !!!

 


 


Repost 0
Published by 1001-decouvertes-d-une-chti - dans Nord - Pas de Calais - Picardie
commenter cet article
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 14:29

 

affiche.jpg

 


Le château de Versailles à Arras

 

La première exposition Roulez carrosses ! du partenariat signé en 2011 entre le château de Versailles, la Ville d'Arras et la Région Nord-Pas de Calais  est un événement. Il s’agit de la première exposition française consacrée aux véhicules hippomobiles. Berlines, carrosses royaux et impériaux des collections versaillaises ont pris la route d’Arras pour y être admirés jusqu’en novembre 2013. Le musée des Beaux-Arts accueille ainsi tableaux, sculptures, traîneaux, chaises à porteurs, harnachements de chevaux, ainsi que plusieurs carrosses exceptionnels tels que les voitures du cortège du mariage de Napoléon Ier, le carrosse du sacre de Charles X ou l’impressionnant char funèbre de Louis XVIII. 

 

IMGP7529.JPG

 

Avant d'accéder à cette exposition, des maquettes réalisées par des écoles sont exposées... Nous avons trouvés celà sympa et plutot réussi pour la plupart, par des petits enfants.

 

  IMGP7541 IMGP7545

 

IMGP7549.JPG

 

Nous accédons ensuite à l'exposition qui débute par la salle n°1 sur "L’entrée de Louis XIV à Arras". Cette salle possède différents tableaux ainsi qu'une maquette de la ville d'Arras.

 

IMGP7556.JPG

 

Dans la salle suivante, on peut admirer sous verre, une maquette d'un carrosse, réalise avec perfection. C'est le modèle présumé du carrosse du sacre de Louis XV.

 

IMGP7561.JPG

 

La salle n°3 est consacrée aux traîneaux et aux chaises à porteurs.

 

IMGP7563.JPG

 

IMGP7565.JPG IMGP7566.JPG

 

Quelques décennies avant l’utilisation des traîneaux, la chaise à porteurs, importée, semble-t-il, d'Angleterre aux alentours de 1640, apparaît comme le véhicule le plus adapté pour de brefs trajets en ville. Elle permet de se protéger des intempéries, mais aussi de la boue ou du crottin qui jonchent les rues. À Versailles, elle fait partie du paysage : utilisée non seulement pour traverser les cours, elle l'est aussi à l'intérieur même du Château, car il est permis de pénétrer en chaise jusqu'au pied des escaliers du roi.

 

IMGP7568.JPG

 

Dès la fin du XVIIe siècle, la cour de Versailles adopte une mode venue des cours nordiques : les courses de traîneaux. Tirés par un cheval ferré à crampons et menés par un gentilhomme de la Cour jouant le rôle de cocher, assis à l'arrière de la caisse, ces frêles et luxueux véhicules sillonnent les allées enneigées du parc ou le Grand Canal pris par les glaces. À la Cour de France, ces véhicules de fantaisie étaient de la responsabilité du service des Menus Plaisirs ; cette institution était aussi chargée des décors de théâtre, avec lesquels ces traîneaux révèlent une parenté d'esprit et de technique.

 

IMGP7572.JPG

 

Dans la salle suivante, on peut admirer un panneau de la porte gauche de la voiture du sacre de Louis XVI.

 

Le 11 juin 1775, Louis XVI est sacré à Reims. Pour l'entrée solennelle dans la ville jusqu'à la cathédrale, un nouveau carrosse du corps est commandé. Bélanger, architecte et décorateur des Menus Plaisirs, est chargé de le dessiner. La voiture qu'il conçoit surprend les contemporains qui la jugent « superbe, singulière et immense ». Véritable trône ambulant, surchargée d'emblèmes de la royauté, la berline n'échappe pas à la vindicte révolutionnaire : elle est condamnée à la destruction par la Convention en 1794, en tant que « monstrueux assemblage de l'or du peuple et de l'excès de la flatterie ». Doit-on y voir une revanche de Robespierre ? Une gravure de Jean-Louis Prieur, auteur des bronzes qui la décoraient, nous en conserve le souvenir, ainsi qu'un panneau de portière miraculeusement conservé.

 

IMGP7578.JPG

 

 

On nous présente ensuite les voitures d'enfants.

 

Ces voitures d’enfants ont été réalisées pour les deux fils de Louis XVI et de Marie-Antoinette : le premier Dauphin, mort en 1789, et son cadet, le Dauphin Louis‐Charles, futur Louis XVII, mort en 1795.

 

IMGP7584.JPG


La petite berline, construite vers 1787 pour le  premier dauphin et la petite calèche de Louis XVII, exactes répliques, miniatures, de véritables voitures, sont le reflet des créations les plus modernes de la carrosserie parisienne de la fin du XVIIIe siècle. Tirées par un petit valet, ces voitures sont les derniers vestiges, avec quelques traîneaux, du magnifique parc hippomobile de l’ancienne cour de France, riche de plusieurs centaines de véhicules disparus dans la tourmente révolutionnaire.

 

IMGP7582.JPG


 

Ensuite, on peut admirer les berlines du mariage de Napoléon Ier, représenté sur ce tableau :

 

IMGP7591.JPG

 

Après avoir divorcé de l'impératrice Joséphine qui ne peut lui donner d'héritier, Napoléon Ier se remarie en 1810 avec une archiduchesse d'Autriche : Marie-Louise, fille de l'empereur François II et petite-nièce de la reine Marie-Antoinette. Cet événement donne lieu à trois jours de festivités dont l'éclat doit beaucoup à la somptuosité des cortèges. Le premier d'entre eux reconduit toute la Cour de Compiègne à Saint-Cloud où a lieu le mariage civil le 1er avril. Le lendemain, un nouveau cortège s'y forme, sous l'autorité du marquis de Caulaincourt, grand écuyer de l'Empereur, pour l'entrée publique à Paris et le mariage religieux au Louvre.

 

IMGP7593.JPG IMGP7594.JPG

 

 

Ensuite une salle uniquement consacrée au carrosse du sacre de Charles X.


Dès son avènement, Charles X exprime sa volonté d’être sacré à Reims, comme l’étaient les rois avant la Révolution. Ce dernier, qui règne de 1824 à 1830, renoue ainsi avec les principes de la monarchie de droit divin. Rouler en carrosse en ce jour de liesse, le 28 mai 1825, est symbolique, le carrosse ayant la même valeur que le trône. La voiture sert à trois reprises : deux fois pour Charles X, pour son entrée à Reims, à l'occasion des cérémonies du sacre, puis pour son entrée à Paris le 6 juin 1825. La troisième utilisation sera pour le baptême du prince impérial, fils de Napoléon III, en 1856 ; pour lors, le décor du carrosse sera adapté, les emblèmes impériaux remplaçant les insignes royaux.

 

IMGP7609.JPG

 

IMGP7613.JPG

 

IMGP7614.JPG IMGP7626.JPG

 

IMGP7636.JPG

 

 

Puis ensuite, le char funèbre de Louis XVIII.


Ce véhicule est le seul corbillard royal conservé en France. Louis XVIII, roi de France depuis 1814, meurt le 16 septembre 1824. Une semaine après le décès, le 23 septembre. Un monumental corbillard attelé à huit chevaux caparaçonnés de velours noir, prend la tête du long cortège funèbre conduisant la dépouille du Roi des Tuileries jusqu’à l’abbaye de Saint‐Denis, nécropole des rois de France. Construit pour les obsèques du maréchal Lannes en 1809, ce corbillard a été transformé en 1820 pour les funérailles du duc de Berry, puis en 1824 pour celles de Louis XVIII. L’état restitué lors de sa restauration en 1995 est celui des funérailles de Louis XVIII, car il est le mieux documenté. 

 

IMGP7646.JPG

 

 

Pour finir, je vous présente le coupé de la présidence de la République.

 

À la chute du Second Empire en 1871, les fastueuses écuries de Napoléon III sont supprimées et les voitures, dispersées. Désormais, les Présidents de la République ne disposeront plus que d'un petit parc de voitures, toutes dénommées landau, quel que soit leur type. Peu avant le triomphe de l'automobile à partir de 1920,un inventaire de l'Élysée dressé en 1913 en dénombre neuf : 5 voitures découvertes, auxquelles s'ajoutent 3 berlines et 1 coupé. Elles ont la livrée de la République : caisse bleu foncé frappée des initiales RF (République française) et train rouge et or. Ce coupé aux armes de la République,  réalisé par le carrossier parisien Ehrler est un exemple représentatif de la perfection formelle et technique atteinte par la carrosserie française à son apogée au cours de la deuxième moitié du XIXe siècle.

 

IMGP7644.JPG

 

Une très belle exposition !!! 

 

IMGP7686.JPG

 

 


Entrée individuelle : 7 €
Entrée individuelle tarif réduit *: 4 €
Tarif groupe constitué de plus de 10 personnes : 5,50 €
Visites guidées les samedis et dimanches à 15h30 : 5€ (1h30)

Repost 0
Published by 1001-decouvertes-d-une-chti - dans Nord - Pas de Calais - Picardie
commenter cet article
2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 10:02

.

 

Vendredi dernier, le 25 Janvier, nous nous sommes rendu à la 25ème édition du salon du tourisme à Lille car nous avions eu une entrée gratuite valable pour 2 personnes (le tarif étant de 8€/adulte).


 

4715434-7043999.jpg


 

Biensur le Nord-Pas de Calais était à l'honneur avec le stand de la SNCF, celui d'office de tourisme (comme celle de Douai, d'Arras, de Lens,...), de cabarets lillois, de promenades natures avec les belles échappées, ...

 

Je vous présente donc le stand de l'Estaminet Cabaret Spectacle "Le Canon d'or" ainsi qu'un Van à louer chez "Les belles échappées" :


DSCN8087.JPG DSCN8097.JPG

 

DSCN8109.JPG

 

 

 

Cette année, dans la partie France, la Seine-Maritime était mise à l'honneur mais personnellement je n'ai pas trouvé leur stand très accueillant & attirant surtout...

 

DSCN8098.JPG

 

 

 

Ensuite, nous avons été dans l'espace dédié à l’offre d’hébergement en chambres d’hôtes et gîtes. L’occasion de rencontrer des propriétaires qui maitrisent à merveille l’art de recevoir. Nous y avons répéré des endroits sympa comme des cabanes dans les arbres près de Lille ou des chambres d'hotes dans toute la France. Nous avons pu également visiter une yourte installée sur le salon....

 

DSCN8089.JPG

 

DSCN8092.JPG

 

 

 

Biensur, il y avait des stands d'animation (où nous avons gagné des bons de 150€ sur des vacances à la mer & à la montagne) et de dégustations (comme par exemple le nougat).

 

DSCN8086.JPG

 

 

 

Nous avons découvert un stand très sympa de puzzle en bois sur le thème de la géographie. Nous avons pu en tester quelques uns comme celui de l'Afrique & l'Europe. Mais il y avait également les Etats Unis, l'Amérique latine, le globe entier, la France,... Nous avons trouvé celà très ludique... Dommage qu'un puzzle coute 30€... ! Vous pouvez voir ces puzzles ici !

 

puzzle-afrique.png

 

 

 

Ensuite il y avait la partie bonnes affaires où se trouvaient des Tour Opérateurs comme Marmara, Look Voyages,... où il était possible de reserver ses vacances & bénéficier de 5% de reduction. Il y avait également des stands sur les destinations où on peut repartir avec de la documentation (comme le stand de la Malaisie).

 

DSCN8101 DSCN8102

 

 

L'aéroport de Lille/Lesquin était présent pour nous proposer ses différentes destinations.

 

 DSCN8099 DSCN8100


 

Il y avait également une exposition de photos (reproduites en cartes postales et on pouvait se servir gratuitement) ainsi qu'une "cafétéria" avec des spécialités orientales.

 

DSCN8103.JPG DSCN8104.JPG

 

DSCN8106.JPG

 

 

Les prochaines dates :

- Toulouse du 8 au 10 Février 2013

- Lyon du 15 au 17 Février 2013

 

 

 


Repost 0
Published by 1001-decouvertes-d-une-chti - dans Nord - Pas de Calais - Picardie
commenter cet article
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 09:31

.

 

Je ne le vous présente plus, je vous en parlais ici & le voilà sous la neige !

 

DSCN7993.JPG

 

DSCN7994.JPG

 

DSCN7995.JPG

 

DSCN7997.JPG

 

DSCN7998.JPG

 

DSCN8000.JPG

 

DSCN8002.JPG

 

DSCN8004.JPG

 

DSCN8008.JPG

 

DSCN8009.JPG

 

DSCN8015.JPG

 

DSCN8016.JPG

 

DSCN8023.JPG DSCN8027.JPG

 

DSCN8030.JPG

Repost 0
Published by 1001-decouvertes-d-une-chti - dans Nord - Pas de Calais - Picardie
commenter cet article
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 08:00

Il a commencé à neiger Lundi soir...

 

DSCN7724.JPG DSCN7746.JPG

 

Je découvre le resultat final après une nuit neigeuse Mardi matin...

 

DSCN7752.JPG

 

Et au levé du jour, je ne peux m'empecher d'immortaliser ça... moi qui attendait ça depuis longtemps...

 

DSCN7753.JPG

 

DSCN7760.JPG DSCN7770.JPG

 

DSCN7773.JPG

 

DSCN7774.JPG

 

DSCN7778.JPG

 

Et quand le soleil se lève l'après-midi, je suis tout simplement aux anges et pars me balader dans ma rue...

 

DSCN7786.JPG

 

DSCN7787.JPG

 

DSCN7789.JPG DSCN7795.JPG

 

Je vous présente ensuite la vue de ma chambre... Quel bonheur !

 

IMGP7713.JPG IMGP7714.JPG

 

Ensuite, je suis allée me balader dans les champs avec ma meilleure amie...

 

IMGP7741.JPG IMGP7727.JPG

 

IMGP7738.JPG IMGP7740.JPG

 

IMGP7750.JPG

 

Et quand la nuit tombe...

 

IMGP7756.JPG

 

... nous prenons quand meme le temps de faire un "monstre" de neige en amoureux...

 

IMGP7766.JPG

 

Vous avez du comprendre...

 

J'aime la neige

Repost 0
Published by 1001-decouvertes-d-une-chti - dans Nord - Pas de Calais - Picardie
commenter cet article
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 08:03

Du 11 Décembre au 16 Décembre 2012, le van Starbucks est venu s'installer sur la place de la République à Lille suite à un concours FB entre plusieurs grandes villes de France. Nous, les ch'tis, nous avons gagné ce concours & avons été nombreux à cet événement !

 

Biensur je ne pouvais pas loupé ça, j'adore Starbucks, j'en raffole et quand je vais à Londres, je ne peux pas m'empecher d'y passer !

 

Nous avons donc été au rendez-vous le Vendredi aprem. Après 30min de queue au froid, nous avons pu déguster pour une 10aine d'€ notre chocolat chaud (caramel pour ma part & nature pour mon homme) ainsi qu'un muffin (myrtilles pour moi & vanille/choco pour mon homme). Quel régal !!!


 

IMGP7311.JPG

 

IMGP7319.JPG

 

IMGP7321.JPG

 

IMGP7331.JPG

 

IMGP7333.JPG

 

IMGP7334.JPG

 

A quand un Starbucks à Lille???

Repost 0
Published by 1001-decouvertes-d-une-chti - dans Nord - Pas de Calais - Picardie
commenter cet article
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 08:24

L’exposition Fantastic Attractions, présentée à la Gare Saint Sauveur, évoque l’univers forain, en emprunte certains dispositifs 
(le train fantôme de Sophie Pérez et Xavier Boussiron, les photographies de manèges de Carsten Höller, le tir à la carabine de Mark Dion), ou en détourne subtilement le sens (Leandro Erlich). Le spectateur acteur de l’expérience artistique est aussi ce qu’engage Mirror Installation de Robert Morris, créée spécialement pour l’exposition, le labyrinthe de Michelangelo Pistoletto, ou encore l’installation de Numen/For use.

 

IMGP7394.JPG IMGP7395

 

IMGP7402

 

IMGP7404-copie-1.JPG

 

IMGP7405.JPG

 

IMGP7407 IMGP7415.JPG

 

IMGP7412.JPG

 

IMGP7417.JPG IMGP7418

 

IMGP7423.JPG

 

IMGP7425

 

  IMGP7427

 

IMGP7428 IMGP7430.JPG

 

IMGP7433-copie-1.JPG

 

IMGP7434

 

IMGP7437

 

 

 

Des innovations bio, un tunnel, un labyrinthe, un train fantome, des effets visuels avec des mirroirs, des tableaux exposés par les jeunes talents SFR, une ville en LEGO, des pièces (comme cette chambre) fantastiques,...

 

 

Une exposition sympatique mais mon coup de coeur reste dans expo :

la ville en LEGO !

 

 

Une petite explication de cette ville :

« Construisons une ville!

Pendant 3 mois, Barnaby Gunning propose aux enfant de créer une ville fantastique en plein milieu de la Gare Saint Sauveur. Les fondations de cette ville seront un immense socle recouvert d’arbres, ce sera comme Lille avant que Lille existe! Les premiers arrivants devront créer leurs maisons et décider où les placer. Chaque jour, la ville s’agrandira, un peu comme une vraie ville, et chaque enfant prendra part à la décision sur comment la ville s’étend. En travaillant ensemble, ils créeront différentes constructions et, tandis que la ville remplit l’espace disponible et que les matériaux se font rares, les enfants seront invités à économiser et recycler la ville afin de la rendre meilleure. »

 

 

 

 

 

 

 

Gratuit !

ATTENTION vous avez jusque Dimanche

Boulevard Jean-Baptiste Lebas, Lille

Métro : Lille Grand Palais ou Mairie de Lille

Repost 0
Published by 1001-decouvertes-d-une-chti - dans Nord - Pas de Calais - Picardie
commenter cet article
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 09:31

.

 

Jean-François Fourtou imagine des maisons hors normes : maison de géant où le visiteur se promène comme un Lilliputien, maison miniature où tout est minuscule, il joue avec les échelles et les perceptions.

 

Pour Fantastic, point de changement d’échelle cette fois, mais la reconstitution grandeur nature d’une maison flamande. Une construction à laquelle s’ajoute un détail de taille : la maison, comme tombée du ciel, est bâtie à l’envers, posée sur son toit et penchée.

 

Sensation de vertige garantie pour celui qui s’y aventure, marchant sur les plafonds, enjambant les fenêtres et levant les yeux vers le mobilier fixé au-dessus de sa tête !

 

 

IMGP7362.JPG

 

IMGP7363.JPG

 

IMGP7359.JPG

 

IMGP7355.JPG

 

IMGP7373.JPG

 

 

 

 

Gratuit !!!

 

Rue comtesse
59000 Lille
Repost 0
Published by 1001-decouvertes-d-une-chti - dans Nord - Pas de Calais - Picardie
commenter cet article
24 décembre 2012 1 24 /12 /décembre /2012 08:50

;

 

Le week-end dernier, nous sommes allés à Lille pour profiter des festivités de Noël.

 

Nous sommes passés devant les galeries Lafayette illuminées...

IMGP7340.JPG

 

Puis ensuite la grande roue & le grand sapin sur la Grand' place...

IMGP7343.JPG

 

IMGP7346.JPG

 

IMGP7347.JPG

 

IMGP7349.JPG

 

 

Nous nous sommes également promené sur le marché de Noël...

WP_001391.jpg WP_001385.jpg

 

WP_001384.jpg WP_001387.jpg

 

 

Et nous avons admiré les vitrines du Printemps...

WP_001395.jpg WP_001397.jpg

Repost 0
Published by 1001-decouvertes-d-une-chti - dans Nord - Pas de Calais - Picardie
commenter cet article
19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 08:15

 

.
Jusqu'au 13 janvier à la maison Folie Wazemmes, plongez dans l'univers de la SF à partir de l'une des plus grandes collections d'Europe d'objets originaux ayant servi aux tournages de films cultes de la science fiction : maquettes de vaisseaux spatiaux, robots, masques d'extra-terrestres, costumes et combinaisons spatiales, extraits de films, livres, BD...


MFWazemmes.JPG

 

 

Science et Fiction propose une immersion dans toute la diversité de la SF. Au-delà, elle balaie, des débuts de la science-fiction aux inventions les plus modernes de la science contemporaine, les échanges entre science et fiction, et souligne comment l’une et l’autre se sont mutuellement  nourries.

 

 

 

 

 

Le parcours propose, sur 3 niveaux (650 m2), différents thèmes :


NIVEAU 0 : Explorer l’espace
Rendez-vous avec la lune /

Les piétons de l’espace /

A la conquête de l’univers /

Les épopées du Space Opera


NIVEAU 1 : Explorer d’autres sociétés
Cauchemar ou utopie ? /

Les robots, amis ou ennemis ? /

Sociétés dans la tourmente


NIVEAU 2 : Explorer un univers Transmédia
Une immersion dans les univers de Dofus et Wakfu - Le Krosmoz d’Ankama

 

 

 

 

Une petite vidéo (car les photos sont interdites malheureusement...) : 

 


.
.
Et quelques photos trouvées sur le site de la mairie de Lille :
6238943.jpg Sans-titre-3.jpg
FFF.jpg Sans-titre-2.jpg
;
.
Mon avis :
Une exposition sympatique où l'on peut écouter des vidéos, voir des objets en rapport avec les sujets, des livres, des bandes dessinées, faire des quizz & le meilleur : les costumes des films de SF. Meme lorsque l'on est pas fan de la SF, c'est super sympa de découvrir les costumes en vrai & se dire que les acteurs portent ça !
En bref : j'ai adoré cette expo alors que j'aime pas du tout la SF !!!
.

 

 

 

.

Maison Folie Wazemmes
70 rue des Sarrazins - 59000 Lille
Entrée gratuite

Métro Gambetta
www.mfwazemmes-lille.fr

Repost 0
Published by 1001-decouvertes-d-une-chti - dans Nord - Pas de Calais - Picardie
commenter cet article